Un temps pour Soi - Exploration d'un moment de silence

L’automne a pris place et nous offre maintenant de grands espaces dénudés laissant au passage traverser entre la cime des arbres la froidure qui nous annonce le transit vers la saison hivernale.


Cette saison nous offre de toute part un magnifique spectacle qu’elle nous convie d’observer dans toute sa splendeur : des couleurs jusqu’au dépouillement le plus total des feuilles contenues dans les arbres. Une nature vivante qui toutefois s’installera sous peu, pour la saison hivernale, en dormance.

Il y a à l’intérieur de ces grandes allées boisées de nos forêts, le vent, le souffle de vie. Il nous rappelle le son du silence.


En ce mois de novembre, je vous invite à un temps pour Soi à vivre un instant de silence.





Exploration d’un moment de silence :

Choisissez un endroit que vous jugez propice à faire silence. Vous pouvez demeurer debout ou assis durant l’exercice. En l’occurrence, s’allonger pourrait entraîner de la somnolence durant le travail et vous éloigner du but visé. Accordez-vous un temps respectable pour la réalisation de cet exercice. Une période d’environ 10 à 15 minutes peut notamment suffire.

Assurez-vous de faire respecter cet instant de silence et de solitude.

Pour débuter, je vous invite à effectuer trois respirations complètes (inspiration et expiration) afin de mieux vous recentrer dans le ici et maintenant. Si vous choisissez de fermer les paupières durant la durée de l’exercice, vous gagnerez en intériorité.

Observez les bruits qui vous entourent.


À quoi vous renvoie intérieurement l’écoute des sons ambiants : souvenir heureux de la petite enfance, réconfort, calme, joie, agitation, inconfort ou peur?


L’attention que vous portez à cet instant de silence doit se réaliser librement. Toutes les émotions ou les ressentis générés par cet exercice ne doivent aucunement être retenus. Demeurez présent à votre respiration. Les souvenirs ou les états émotionnels doivent circuler à travers vous sans se fixer à l’intérieur de votre esprit. Soyez libre et simplement à l’écoute de ce qui est, maintenant.


Le silence peut parfois inspirer de la peur, au-delà du bruit généré par votre environnement immédiat. Il faut à cet égard y être attentif. Les sentiments de peur qui émergent en vous, vous enseignent. Ils vous informent sur votre état intérieur actuel. En évitant de fuir cette réalité dont vous êtes porteur, vous vous retrouvez en meilleure disposition pour observer puis transformer ces états d’esprit qui vous contraignent de l’intérieur.


Juste observer, rien de plus. Ne rien forcer dans le travail, laissez émerger ce qui doit jaillir à l’instant même.


Accordez-vous le temps de laisser apparaître les images, les informations ou les sentiments rattachés à cet instant de silence.


À quelques reprises durant l’exercice, je vous propose de revenir à votre souffle, d’effectuer trois grandes respirations complètes afin de maintenir votre présence au travail d’observation en cours.


Cet exercice n’est pas uniquement annonciateur de peur, bien au contraire. C’est l’espace des possibilités, l’opportunité d’entrer en contact avec votre nature authentique dans l’espace infini du dialogue intérieur; le son du silence. Plus vous allez vous permettre de pénétrer l’espace du silence, alors plus il vous enseignera!


Notez que cet exercice gagne à être répété. À chaque fois, vous y découvrirez assurément un nouveau trésor.

Que la nature dépouillée de l’automne vous permette de découvrir le son du silence au cœur de l’être infini que vous êtes.


Automnement vôtre,


Marie-Josée

70 vues

© 2019 Maxime Cool-Lévesque. Tous droits réservés